A propos

Je m'appelle Anja. J’ai 22 ans. Je suis née humaine, devenue cavalière puis j’ai mis pied à terre pour finir passionnée, bohémienne dans l’âme, solitaire aux rêves infinis. Bercée par les chevaux, entre autres, grâce à ma famille, je suis l’humaine d’un jeune Camargue de 4 ans - élément fondateur du blog, source principale de mes écrits.

 

Retour en été 2015. Je n'avais pas prévu de trouver mon "âme-cheval" avant 2017-2018. Période de ma vie un peu chargée, je venais de tout arrêter, pour prendre du recul au moins un an, visiter quelques élevages ou associations sérieuses, l’esprit tranquille et ouvert, et me concentrer sur mes nouvelles études. Prendre du recul pour peut-être mieux reprendre, mieux revenir. S’éloigner de ce monde équestre encore trop fermé, trop pèsant. Se distancer de tout ce bruit, ces esprits cadenassés, ces critiques, ces incompréhensions, ces différences de visions, de ce calme qu’on peine à trouver dès le moment où nous sortons des chemins battus. Dès le moment où notre naïveté s’estompe, où notre égo d’humain se rapetissit pour laisser place à une prise de conscience changeant le regard que l’on porte sur le cheval.

 

Et puis plus les années défilent, plus on se rend compte que la vie ne se passe jamais vraiment comme on l’imagine. C'est seulement trois semaines après mon début de pause, qu'un petit être à sabots gris, le seul du troupeau à vendre, âgé d'un an et haut comme trois pommes s'est présenté à moi sans me lâcher d'une semelle, l'air de dire "bon ben c'est bon... tu m'as trouvé". Et je suis devenue son humaine à vie. En fait, on se rend compte que la vie ne nous donne pas forcément ce que l’on veut mais elle nous apporte ce dont on a besoin. Je ne crois pas trop au hasard. Pour moi, tout est écrit. Et les instants inattendus sont les plus précieux. Deux ans de vie commune et déjà tant d’étoiles dans notre ciel.

“Il y a des êtres qui nous touchent plus que d'autres, sans doute parce que, sans que nous le sachions nous-mêmes, ils portent en eux une partie de ce qui nous manque.” – Wajdi Mouawad

Vie en extérieur, sociabilité, mouvement & liberté sont les points principaux composant ma philosophie. J'ai grandi dans l'Ontario. Mon enfance au Canada est, je pense, une des raisons qui me fait tant aimer la nature, les animaux, la sérénité, certains peuples spirituels et leur philosophie, la recherche de liberté et d'évasion...

 

Passionnée avant d'être cavalière, je passe plus de temps à pied qu'en selle, c'est à mes yeux le plus important. La relation et le bien-être passent avant le reste. Car mon cheval est avant tout mon compagnon, mon meilleur ami.

La monte n'est pas "indispensable" à mes yeux même si j'aime m'évader dans les bois, ou penser à notre future évolution en dressage, appuyée d’activités polyvalentes.

Admirative du dressage depuis petite mais dégoûtée du club pendant de nombreuses années, je me suis plongée dans un univers prônant la position, l'énergie, le respect mental et physique du cheval - en découvrant l’univers passionnant de Pierre Beaupère il y a bientôt trois ans. S’en est suivi des mois de cours particuliers, de rencontres virtuelles et réelles, des centaines de pages de livres lues et relues, d’articles dévorés, de cours dans de nouveaux lieux, de citations partagées, de découvertes, de vidéos visionnées avec un intérêt grandissant au fil des secondes... Mon répertoire d’ouvrages, de cavaliers & personnalités inspirantes ne faisait que s’agrandir et enrichir mon esprit. Un coup de pied dans les fesses, un énorme travail sur soi, une remise à zéro.

J’ai encore tant à apprendre, à découvrir, à vivre, à partager. Tant de claques à recevoir, de choix à faire et de remises en question à venir. J’aimerais voyager de rencontres en rencontres, m’évader dans tous les esprits qui croisent mon chemin, et imaginer le mien comme un petit jardin fleuri que je ne cesserai d’agrandir, soigner et arroser.


En renversant tout ce qu’on m’avait inculquée ces 15 dernières années, je me suis redécouverte. Toucher à une équitation qui prône la position, le respect physique et mental, l’équilibre, le rééquilibre, l’entente, l’harmonie, l’ouverture d’esprit (et tant d’autres choses) et qui exclut toute force m’a permis de retrouver ma passion d’être en selle, de progresser et ressentir.

J’ai le projet de partir en stage de courte et longue durée chez un cavalier professionnel pour vraiment m'immerger dans cet univers et commencer "plus sérieusement" le dressage de mon jeune cheval. Mais musique d'avenir, on a le temps...

 

 

“On me demande souvent quelle équitation je pratique : sous-entendu classique ou western ? Cette question me laisse souvent perplexe. Que répondrait un indien des plaines ? Ne peut-on imaginer une autre voie, plus physique et plus intuitive ?” - Titiana Corre

La vision que je partage à travers mes articles ou mon compte Instagram (@ajk.em) ne tient qu'à moi. Ces derniers ne visent et ne jugent personne en particulier mais sont basés sur ce que j'ai pu vivre, ressentir et voir durant 10 années en club, en tant qu'élève puis autonome les 7 années suivantes. Elle ne s'inspire pas d’une méthode, d'un professionnel, d'un livre, d’une personne, mais de mes expériences personnelles, mon passé, mon éducation, mes valeurs, mes lectures, mes rencontres, mes découvertes, mes fréquentations, mon entourage réunis ensemble. Je pioche constamment pleins d’éléments par ci par là qui permettent de construire, définir et développer mon propre univers. Mon but n'est pas d'imposer quoique ce soit mais de simplement partager ma philosophie, mon côté “olé olé”, nature et, peut-être faire découvrir de nouvelles choses, des alternatives mais aussi échanger avec des passionnés ayant la même vision que moi, ou presque. Je ne veux pas impérativement gagner des "likes", être connue, créer de nombreux partenariats ou être la 120ème blogueuse à tester le même produit mais simplement partager une partie de moi, une partie de nous, que je ne dévoile généralement pas trop dans la vraie vie. Partager ma sensibilité, mon regard sur le monde.

 

“Je ne suis pas ici ou là pour juger. Je n'ai pas cet esprit de rivalité, de compétition, de critique... c'est d'une perte de temps et d'un ridicule à mes yeux. J'ai une vision qui sort un peu de l'ordinaire et je pense que c'est une des rares raisons pour lesquelles je suis sur ce réseau social; on se sent moins seul. On se sent moins seul car on rencontre par ci par là, outre les inévitables critiques dès qu'une âme ose sortir des sentiers battus, des passionnés, des amoureux, des mordus, des êtres la tête dans les étoiles, constamment à la recherche d'amélioration, de bien-être, de respect, de simplicité, des personnes comme nous... ou d'autres simplement assez ouvertes d'esprit pour nous accepter telles que nous sommes et nous de même, malgré les différences.

Je ne suis pas non plus là pour me préoccuper de ce que les autres font ou pensent de moi, bien que j'aie tendance à prendre les choses trop à cœur. On voit tous la vérité sous des angles différents et même si tant de choses me dérangent dans ce monde si varié, je n'ai pas le temps, l'âge et la tête à juger. Alors qu'on me critique, qu'on me juge, qu'on me mécomprenne, qu'on me prenne pour une hippie inconsciente, une solitaire aux rêves fous, une bohémienne au cœur insouciant, une bornée aux milles idées... ça m'atteint de moins en moins, ou plus. Et si les gens ont du temps à perdre à ça, je suis plutôt bien triste pour eux. Les esprits négatifs sont de toute manière chassés rapidement du mien. J'apprends à faire le tri, à me méfier, à me détacher, à me construire une coquille, une bulle, une carapace quitte à passer pour une insociable, une misanthrope. Et je ne suis pas non plus là pour plaire aux autres mais pour être en paix avec moi-même, avec mon fidèle compagnon à sabots, avec mon âme, mon entourage. Je vis pour avancer, pour trouver une certaine sérénité intérieure, une harmonie, pour être meilleure jour après jour et simplement m'approcher d'une manière de vivre et penser qui me rend heureuse, libre et, en quelques sortes, légère.

J'avance, solitaire, indépendante, main dans le sabot. Et libre à chacun de m'accompagner ou se séparer de mes pas.” - Anem // indépendance & état d’esprit

 

Ecrire c’est avant tout se libérer.

Anja

 

Je te souhaite une agréable visite et espère que tes yeux auront du plaisir à découvrir mon blog!

 

Bisous

Anem

 

 

> FACEBOOK 

> YOUTUBE

 

> MAIL

Liens:

 

- Anem l'atelier (mon mini atelier): portfolio de mes réalisations artisanales - trousses, pochettes, housses pour étriers, coussins bien-être, accessoires etc...

 

- Royaume Angélique: télépathie animale, guérison par la lumière, cartomancie, lithothérapie...

 

- Fionanouk: les aventures de Fiona, jument Franches-Montagnes & sa partenaire humaine Anouk

 

- Etho Wild: atelier éthologique artisanal