Equipement #1: ma sangle en Mohair

C'est après quelques rares articles dans lesquels j’ai plus libéré mes propres pensées qu’apporté une information quelconque, que je reviens avec une petite série de retours sur mon équipement. 

 

Étant constamment à la recherche de matériel alliant confort pour mon cheval, ergonomie, qualité et esthétisme, je suis devenue une vraie inspectrice FBI de haut niveau (sisi). Je lis, je recherche, j’étudie, je visionne, je compare, je contacte, je me renseigne, je rencontre, j’échange, je discute, je teste. Bref, je suis toujours à la recherche de ce qu’il y a de mieux pour mon poilu, non pas qu'il soit particulièrement sensible, compliqué ou fragile, au contraire (si je vous dis Camargue, vous comprendrez lol) mais tout simplement car je tiens à ce qu’en échange de tout ce qu’il m’offre, il puisse être le plus à l’aise, libre de mouvement, léger et confortable possible autant dans son cadre de vie (surtout) qu’au "travail". Bref, des remises en question constantes.

 

 

Novembre 2018, je prévois d’investir dans une selle de dressage. Non seulement mes futurs projets avec mon jeune sont très axés dressage et extérieur, mais c’est aussi là que mes fesses se sentent le mieux (si on exclut la selle camargue qui manque terriblement à mon popotin et me rend nostalgique, mais je reste patiente...).

Et finalement, je me suis retrouvée avec une selle d’endurance: des longs quartiers pour une bonne descente de jambe, des crochets pour les sacoches et deux "paires" de taquets pour bien caler la jambe sans la bloquer pour autant. Un bon compromis, non?

 

Bref, venons en sujet principal de l’article: la sangle !

Et qui dit nouvelle selle, dit nouvelle sangle. Jusque là, mon équipement se résumait à deux sangles anatomiques en néoprène toutes simples. Mais j’avais vraiment envie d’aller plus loin dans ma recherche de confort et non pas me fier à uniquement à une "recommandation" d’une personne, copine ou revendeuse.

Comme je suis et suivais beaucoup le blog d’Eugénie Cottereau, je me suis rappelée d’un de ses articles sur les sangles où elle abordait et décrivait les bienfaits des sangles en laine en corde, pour autant qu'elles ne soient pas en nylon.

 

J’ai alors continué mes recherches à ce propos et parcouru pas mal de témoignages. Il n'y en a d'ailleurs pas énormément (j'imagine que comme ces sangles ne se trouvent pas à tous les coins de rue, qu'elles représentent tout de même un petit investissement étant donné le coût des matières premières et de la main d'oeuvre ET qu'elles sont surtout employées en western, les gens ne s'y intéressent pas plus que ça) mais tous ceux que j'ai trouvé étaient autant positifs les uns que les autres.

J’ai aussi beaucoup fouillé sur Facebook, dans des groupes, des pages western, échangé avec mon entourage et recueilli des propos de saddle fitters qui avaient positionné cette sangle dans leur « top du top » et/ou l’avaient adoptée.

 

 

Le choix me paraissait évident; j’ai sauté le pas. Ces sangles ne courant pas les rues du monde classique, je me suis dirigée vers la Sellerie Mestria pour la réalisation. Mais aussi parce que j'apprécie soutenir l'artisanat, local ou pas, dès que je le peux. Savoir d'où vient mon matériel, pouvoir être libre de chaque détail, investir dans de la qualité et non pas une marque, dans du sur-mesure, du fait main avec passion et amour du métier.

 

Quelques échanges clairs et bien sympathiques sur ce qui était réalisable ou pas, les différentes options possibles, avec pour finir, mon souhait plutôt particulier concernant les couleurs et les "décorations" (renforts) de ma future sangle. Un petit défi qu'Isabelle a su relever haut la main ! Très peu de temps après, ma sangle était prête et envoyée.

 

Ce qui m'a convaincue:

 

- Elle est réalisée en Mohair, une fibre de laine naturelle, douce et hypoallergénique

- Elle ne comporte aucun élastique donc on éloigne fortement les risques d'augmentation de compression de la cage thoracique

- Elle est large (le nombre de brins est à choix en fonction de la corpulence du cheval)

- Elle est mobile, douce et respirante

- Elle se "fond" à la cage thoracique (je n'ai pas pensé à prendre de photos mais la partie centrale se compose deux petites ouvertures en fente sur le côté ce qui permet à la sangle de s'élargir... je rajouterai une photo, promis!)

- Elle ne blesse pas

- Elle est très facile à entretenir

 

Le petit + de la sangle artisanale:

 

- La qualité, les conseils et le suivi de près

- Le soutien de l'artisanat, comme dit précédemment

- La personnalisation de A à Z: le style et nombre de boucles, la longueur, les couleurs, les renforts, la largeur...

- La certitude des matières utilisées

- La confection supplémentaire des protèges-boucles en cuir qui empêchent le métal d'être en contact direct avec le ventre et la peau du cheval

 

 

Protèges-boucles en cuir réalisés par la Sellerie Mestria
Protèges-boucles en cuir réalisés par la Sellerie Mestria

 

Cela fait maintenant bientôt 6 mois que ma sangle a été réalisée, mais je ne l'utilise que régulièrement depuis ce printemps en extérieur pour mon petit jeune. Elle sera par la suite employée pour tout type de discipline (extérieur et dressage en priorité) mais actuellement, il la porte en moyenne une à deux fois par semaine pour des petites balades adaptées à son âge - ou pour une bonne grande balade par semaine aux dénivelés et terrains variés.

 

Ce que j'en pense après une utilisation plus fréquente,

 

- Elle ne cause aucun frottement et gêne

- Elle est respirante car même après une courte sortie plus "sportive" (trottings) OU une grande balade de plus de deux heures, elle ne laisse pas ou très peu de trace de transpiration

- Elle s'adapte très bien à la cage thoracique

- Elle est facile à nettoyer et ne prend presque aucune place. Je la pose simplement sur ma selle, sous sa housse ou je peux la plier en trois pour la glisser dans une poche

- Les protège-boucles en cuir ne bougent pas d'un poil même après un bon trotting ou une balade de 2h30 aux terrains variés et dénivelés

 

En conclusion, je suis satisfaite de ma sangle en Mohair et ne regrette pas d'avoir sauté le pas - bien que je ne l'aie pas encore employée sur long-terme telle qu'une année complète, par exemple. Mais étant donné les retours si positifs que j'avais eus lors de mes recherches, je pouvais m'attendre qu'à du bon.

Je ne regrette pas non plus de m'être dirigée vers la Sellerie Mestria pour la confection de la sangle: un suivi régulier de l'avancement, des réponses claires et rapides, une réalisation rapide et de qualité pour un résultat comme je le souhaitais.

 

Longue vie aux sangles en laine de Mohair! ;-)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    feuliane (vendredi, 08 juin 2018 18:44)

    Jolie. Il est vrai que ce style s'utilise beaucoup en western, je ne pensais pas qu'elle pouvait être utilisé pour d'autres selles en fait. Ca fait bizarre à voir sur une selle "normale". En tout cas j'aime beaucoup.

  • #2

    Anem (dimanche, 17 juin 2018 00:29)

    C’est surtout les raisons pratiques qui importent le choix et non pas l’esthétisme. Mais effectivement, elles ne se trouvent pas à tous les coins de rue. ;-)