10 astuces pour affronter l'hiver

J'imagine qu'on est un peu tous pareils l'hiver, non? À part les galops dans la poudreuse (et on peut pas dire que ça arrive tous les jours) ou à moins de vivre dans une région chaude, l'hiver n'est pas vraiment la saison préférée des cavaliers.

Le froid, la boue, le givre, la glace, la pluie, les journées courtes, les balades dans la nuit... Certains d'entres nous n'ont pas de manège couvert ou pas d'installations tout court, d'autres ne peuvent qu'aller monter le soir quand il fait nuit, bref... pas toujours facile de se motiver après une longue journée de boulot, même si, vrais passionnés que nous sommes, on n'y renonce jamais.

 

Alors voici 10 astuces & conseils pour affronter la "mauvaise" saison. Certains tout bêtes, d'autres un peu plus élaborés.

 

1. Mettre de l'ordre dans son armoire & ses affaires

 

Un bon moyen pour bien aborder l'hiver, c'est le rangement. Hop, on ramène les affaires d'été à la maison (note qu'à part les lunettes de soleil, les anti-mouches et la crème soleil, y a pas grand chose à ramener) et on les remplace par les 3 tonnes de matériel d'hiver.

 

Pour s'aider, on vide complètement son armoire (ou sa malle, son casier, son chevalet, son dressing, bref son coin rangement), on nettoie et on réorganise tout après avoir fait l'inventaire:

- La selle à sa place

- Le sac de pansage qui déborde plus de 36000 brosses (nettoyées et désinfectées à fond à la javel)

- Les tapis dépoilés, empilés et assortis à la saison (ma sélection ici)

- Les polaires & couvre-reins phosphorescents suspendus de côté

- Les produits spécial hiver (préventifs pour sabots, shampoings secs, démêlants...) rangés dans un coin stratégique ou une boîte

- Les imper, les écharpes, les gants, les bonnets ensemble (qu'on pourra facilement suspendre pour sécher)

- La trousse médicale toujours facile d'accès...

- ...

 

Bref, on remet de l'ordre dans ton son matériel... Parce que ranger, c'est non seulement ordonner ses affaires stratégiquement et donc y accéder facilement, mais c'est aussi mettre de l'ordre dans son esprit et se libérer d'un poids. (si si, j'vous jure!)

Ca peut aussi simplement être une bonne résolution pour 2017!

 

 

Et si on manque d'inspiration, on peut jeter un petit coup d'œil à 10 astuces IKEA pour cavaliers.

 

Et si on est pas sûrs de son inventaire, on peut aussi s'inspirer de mes indispensables pour l'automne et l'hiver...

 

2. S'habiller correctement et chaudement

 

Ça paraît bête, mais c'est important.

Il m'arrive souvent de partir en trombe pour l'écurie (rdv avec les copines ou pour mon cours par exemple) parce que je suis très tête en l'air donc je fais tout dernière minute, et souvent je m'habille en un coup de vent et pas assez chaudement.

Ma résolution pour 2017: mieux m'organiser et avoir mes habits chaud à portée de main.

L'idéal, c'est d'avoir tout ce qui est "secondaire" (gants, bonnets, écharpe, imper...) à l'écurie-même.

 

Mais pour les journées bien froides, enneigées ou pas, il est important de bien se couvrir.

Eh non, nous humains n'avons pas plusieurs couches de poils se formant exprès et un système d'autorégulation pour supporter le froid. Contrairement aux chevaux, nous devons nous couvrir un minimum.

Chaussettes de ski, pantalons doublés spécial hiver (ou la méthode classique des collants sous les pantalons mais mais perso j'ai jamais supporté le confinement lol), les sous-vets de ski, les pulls polaires, la doudoune qui descend plus bas que les reins sans non plus gêner une fois en selle, l'écharpe "infinie" pour pas risquer de la perdre ou de causer un accident en plein galop (la mienne est une Spooks doublée tissus tout doux... je m'en passe plus), le bonnet qui descend bien sur les oreilles ou la bombe avec les caches-oreilles, les gants polaires souples, les bottines doublées ou les grosses bottes....

 

3. Se préparer pour la journée & l'hiver en général

 

- Prendre des vitamines tous les matins

- Manger des clémentines ou des fruits de saison

- Se poser au soleil dès qu'il y a un petit rayon

 

- Et pourquoi pas faire une cure "boost" naturelle en début de saison à son cheval (comme les extraits de pépins de pamplemousse, par exemple)

 

 

4.  Avoir ses petits trucs pratiques à portée de soi

 

Il y a quelques produits, également présents ici, qui me sont presque indispensables l'hiver, autant pour le cavalier que pour le cheval.

 

 

Pour le cavalier:

 

- Crème pour les mains

- Baume à lèvres (ma recette ici)

 

- Petits pads chauffants aux noyaux de cerises ou riz (pour autant qu'il y ait un micro-ondes)

- Un mug et quelques sachets de thé (pour autant qu'il y ait une bouilloire, autrement j'amène un thermos de la maison) 

 

Et pour le cheval:

 

- Produits préventifs pour les fourchettes si vous vivez en région humide (je vais commencer les produits Red Horse pour ma part)

- Shampoing sec détachant (les propriétaires de cocos blancs qui vivent H24 dehors tout nus me comprendront)

- Démêlant et élastiques à crins (vie H24 dehors, boue et beaux crins ne font pas bon ménage)

- Brosse SleekEZ (mon article ici) que j'emploie toute l'année mais surtout au printemps et l'hiver

 

 

5. Opter pour un équipement imperméable complet

 

- Doudoune imperméable

- Chaussures imperméables

- Protèges-cuisses (les Rainlegs sont top)

- Couvre-bombe

- Couvre-selle

- Gants

 

Dans le même thème, une petite astuce pour, non seulement éviter les rayures des étriers, mais aussi pour les grosses traces de boue sur sa selle: les housses pour étriers.

 

 

6. Opter pour un équipement phosphorescent complet

 

Parce qu'il est important d'être bien bien visible lorsqu'on balade de nuit et même lors d'une journée de brouillard.

Dans mon cas je n'ai aucune route à proximité, je croise rarement une voiture ou un tracteur et nous sommes vraiment en pleine nature entre champs et forêt mais je m'équipe toujours correctement; on n'est jamais trop prudent. Pour le brouillard, je ne porte pas l'équipement complet (gilet + couvre-reins) mais pour la nuit, oui.

 

Ma liste:

 

- Lampe frontale

- Couverture ou couvre-rein phosphorescent

- Bandes phosphorescentes pour les jambes (il y a même une astuce qui consiste fixer sur les jambes des colliers pour chiens réglables qui s'allument: visibilité assurée mais pour autant que le cheval soit habitué et pas peureux car ça peut impressionner!)

- Lampes

- Gilet phosphorescent (ikea en vend - ou toute grande surface au rayon auto)

- Couvre-bombe (optionnel)

- Tout autre petit matériel phosphorescent trouvable dans des kits spéciaux

 

À savoir qu'en Suisse, il me semble que la loi (ou du moins les assurances) exige un minimum de matériel obligatoire pour sortir la nuit: deux guêtres réfléchissantes à gauche du cheval ainsi qu'une lampe de botte sur le cavalier, aussi à gauche. Mais le mieux il y a, le mieux c'est. Quitte à ressembler à un sapin de Noël (après tout, c'est la saison), au moins on est visible et on protège non seulement nos vies mais aussi celles des conducteurs.

Après, conducteur respectueux ou pas, c'est une autre affaire...

.

Pour la France, je ne sais pas. Si vous savez, n'hésitez pas à l'écrire en commentaire et je l'ajouterai.

 

 

7. Profiter de la nature & ses nombreux avantages

 

Si vous n'avez pas d'installations l'hiver ou qu'elles sont inaccessibles, ne découragez pas. Profiter des nombreux avantages de travailler en extérieur!

 

Mon article à propos: sortir ou travailler en extérieur.

 

 

8. Organiser un brunch ou repas de Noël avec toute l'écurie

 

Moi ça a toujours des soirées fondue ou raclette (swiss pride) mais ça peut être n'importe quoi. Organiser un goûter, un brunch ou un buffet canadien, c'est passer un moment sympa et réuni entre propriétaires, demi-pensionnaires & cavaliers. C'est parler de l'année à venir, s'il y aura des changements, discuter sur les différents évènements à venir, simplement échanger et participer.

 

9. Se réserver des moments cocooning

 

Quoi de mieux que de prendre soin de soi bien au chaud après une longue journée à l'écurie? Allez, au moins une fois par semaine?

Un bon bain chaud avec boules effervescentes et huile essentielle de lavande... un bon film (ou livre) devant la télé et le feu, tisane à la main et masque détente sur le visage... une pose vernis devant la télé (même s'il va s'écailler 2 secondes après avoir mis les pieds à l'écurie) en dégustant son mugcake au chocolat...

Moi, j'adore (et le dimanche surtout).

 

 

10. Rester positif

 

Toujours voir le bon côté des choses...

Même si ce n'est pas toujours facile d'affronter la mauvaise saison, de combiner études (ou boulot) et cheval surtout l’hiver où les journées finissent à 17h00, de supporter 10 jours de pluie de suite malgré nos super danses du soleil, d'avoir de la boue jusqu'aux étriers, de ne pas avoir accès à un manège couvert, ne serait-ce juste pour travailler à pied 15 minutes, de de de de.....

 

Stop. On s'assied, on respire et on relativise. Puis on se dit que dans chaque situation, bonne ou mauvaise, il y a quelque chose à prendre. L'hiver a tout de même ses avantages, non?

 

- Les chevaux supportent bien mieux le froid que la chaleur (eh oui, faut penser à eux aussi!)

 

-L'hiver peut être une bonne raison de donner quelques mois de vacances à son cheval, et en quelques sortes, à soi-même en même temps

 

- Mais aussi un bon moyen d'apprendre à mettre pied à terre

 

- Ou un bon moment pour s'immerger dans l'équitation d'extérieur

 

- Dans certains pays, c'est 10x pire (j'ai grandi au Canada... alors ok on a quasi partout des énormes manèges couverts, 2-4 carrières sablées et souvent du soleil, mais les 1.20m de neige et les -20 à -40 degrés viennent avec!)

 

- On peut se motiver à passer le permis van et louer des installations ailleurs de temps en temps

 

- Les chevaux qui se défoulent dans la neige fraîche, c'est toujours joli ou drôle à voir

 

- L'hiver veut aussi dire galops plein cul dans la poudreuse (si la neige veut bien se pointer)

 

- Comme dit précédemment, on peut profiter de mettre tout travail en carrière de côté et sortir en extérieur car la nature nous offre un terrain de travail énorme et beaucoup plus riche

 

- L'hiver permet de se réjouir et apprécier encore plus la belle saison...

 

Bon, je dis ça mais (normalement, rien de 100% sûr) au printemps, c'est la 1ère fois de ma vie que je vais dans une pension sans manège couvert et avec installations fermées 6 mois/an et à presque 900m d'altitude et ce, le temps de terminer mes études (18 mois)... Je ne sais pas exactement à quoi m'attendre pour l'hiver prochain mais, même si c'est pas toujours facile, j'essaie de voir le bon côté des choses car il faut parfois faire des compromis: mon cheval est jeune, ça lui fera une bonne pause de post-débourrage d'une année minimum où on se contentera de petites balades, travail à pied et fichage de paix, il sera d'ailleurs H24 dehors avec des copains (chose que j'ai galeré à trouver), l'écurie est à 5km de chez moi, au milieu de nulle part, entre forêt et campagne, sans aucune nuisance ni route ou village à proximité, l'écurie n'a pas d'heures d'ouverture (20H00 nuit noire avec lampe de poche au pré? No problemo amigo!), l'ambiance est tranquille et sans jugement, les possibilités de balades sont infinies et après tout, on n'est pas marié à vie avec une pension...

 

Bref, il y aura toujours des points négatifs l'hiver mais un peu de "positive attitude" et de remise en question permet de se rendre compte des opportunités, de trouver des solutions et d'être simplement reconnaissants d'être propriétaire ou demi-pensionnaire, ou de simplement pouvoir côtoyer ses nobles êtres...


Écrire commentaire

Commentaires: 0