9 questions à se poser pour trouver la pension idéale

Arrive un jour où le rêve de tout cavalier se réalise: avoir son propre cheval.

 

Mais après s’être posé les bonnes questions pour l’achat de sa perle rare, voilà qu’il faut choisir sa future pension…

 

Je vous ai préparé quelques étapes, réflexions et questions qui me viennent et me sont venues lorsque j’étais en pleine recherche.

 

 

 

1. Quel type de détention pour mon cheval?

 

 

- Au pré (abri naturel ou superficiel)? (mon choix)


- Paddock Paradise? 


- Ecurie active?


- Paddock avec abri?


- Au pré la journée et boxe la nuit?


- Au pré tout l'été puis boxe la nuit l'hiver?

 

 

 

________

 

 

 

2. Où voudrais-je qu'il vive?

 

 

- Chez moi?

Ai-je le terrain pour? Suis-je prête à tout gérer moi? Le foin, l'ouveture/fermeture des prés, le nettoyage de l'abri/boxes? Qui viendrait surveiller si je pars en vacances ou si je suis malade? Qui surveille la journée quand je suis en cours ou au travail? Suis-je prête à me lever aux aurores? Ai-je un coin pour travailler? Qui tiendra compagnie à mon cheval? Pourrai-je accueillir d'autres pensionnaires? 

- Dans un club/centre équestre?

- Dans une écurie de propriétaires?


- Chez un privé?

 

 

________

 

 

 

3. Quel type de cavalière suis-je?

 

 

- Compétition?

 

Même si c’est aussi tout à fait possible sans (si si !), j'ai peut-être besoin d’une écurie où les conditions pour travailler sont optimales, c’est-à-dire: carrières, manège couvert, piste de galop, coach sur place (ou possibilité d’amener son propre coach), prestations à la carte, équipe de concours, camions/vans etc ?

 

 

- Loisirs?

 

Je n'ai pas de gros projet particulier à part me faire plaisir avec mon compagnon à sabots dans toutes sortes de disciplines, les grandes installations ne sont pas mon critère principal mais je souhaite quand même avoir un minimum d'infrastructures pour travailler ? Même si ce n’est qu’un carré en herbe?

 

 

- Extérieur?

 

Je suis une cavalière qui ne pratique que l’équitation en extérieur et/ou monte peu, je n'ai pas besoin d’installations/infrastructures particulières, de belles balades me suffisent ?

 

 

________

 

 

 

4. Quel est mon budget?

 

 

Même si je me suis bien sûr renseignée sur les tarifs des pensions de ma région avant l’achat de mon cheval, c’est un point important à établir car les prix varient d’un endroit à l’autre, d’un type de détention à l’autre. 

Donc quel est mon budget mensuel? (sans compter l’essence, les soins, frais de vétérinaire, pareur/maréchal, cours, matériel et j’en passe…)

 

 

________

 

 

5. Quelle est ma limite de km à parcourir?

 

 

- 10? 20? 30? 40km? Plus?

 

Si j'ai le choix entre plusieurs pensions, la préfèrerais-je proche de mon travail? Proche de ma maison? Entre les deux?


Que se passe-t-il en cas d’urgence et que j’ai 40 minutes de route?


Écurie sérieuse de confiance à 30 minutes de route? Ou écurie à 5 minutes mais chez qui je dois passer tous les jours car le sérieux n’est pas son point fort?


________

 

 

6. Par quel moyen de transport?

 

 

- Voiture?

 

Si j'ai le permis de conduire, ça facilite bien les choses. Je suis donc libre de pouvoir me déplacer où je veux, quand je veux.

 

 

- Transports publics?

 

Si je dépends des transports publics, ça complique un peu plus la tâche et ça restreint le choix de pensions car je devrai en trouver une qui a obligatoirement un arrêt de bus (ou gare) à proximité. Il faut aussi compter qu’en transports publics, le temps est plus long qu’en voiture.

 

(En transports publics, j'aurais mis 30-40 minutes pour atteindre le village de mon ancienne écurie à cause de 2 changements de bus + 30 minutes de marche, soit plus d'1 heure alors qu’en voiture, je mets 8 minutes porte à porte! Enorme différence, n'est-ce pas?)

 

 

- A vélo?

 

Bien pratique! Mais je dois aussi penser à l’hiver s’il neige (pareil pour le scooter ou vélomoteur).

 

 

- A pied?

   

Cool, ça !

 

 

________

 

 

 

7. Comment me suis-je senti sur place?

 

- En confiance?

- A l’aise?

- Bien accueillie?

- Me suis-je bien entendu avec le gérant?

- Les gens m'ont-ils salué? 

 

- Les lieux étaient-ils en ordre? Boueux? Propres?

- Les abris/boxes bien nettoyés?

- Les chevaux sortis? Pas les uns sur les autres?

- Le gérant fait-il attention au nombre de chevaux?

- L’écurie est-elle bien réputée? 

 

- Ai-je posé les bonnes questions? Tarifs? Services compris? Nourriture? Sorties? Nettoyage? Surveillance? Intégration? Conditions? Horaires? Utilisation des infrastructures? etc...

 

 

________

 


 

8. Quelle est ma priorité?

 

 

Quelle sont les critères les plus importants pour moi?

 

- Je placé ce point en dernier mais c'est la 1ère chose que je me suis fixée: ma ou mes priorités.

Car oui, en fonction de notre région, des offres, de notre budget, on doit faire quelques sacrifices donc il est important d'établir ses priorités.

- Installations? Bien-être? Sécurité? Conditions de vie? Ambiance?


________


9. Ai-je un plan B?

 

- Si je peux prévoir l'arrivée de mon cheval bien bien à l’avance, ai-je un plan B si la pension n’a pas de place lorsque je veux réserver définitivement?

 

- Même si une pension me parait idéale, il est également possible qu’au fil des mois, elle ne s’avère pas être ce qu’elle paraissait. Beaucoup de propriétaires ont témoigné de leur mauvaise aventure. Ce sont des choses qui, malheureusement, arrivent même si je ne le souhaite pas. Alors, s'il faut partir "du jour au lendemain", ai-je une autre pension en tête?

 

 

________

 

 

 

Mes petits + pour terminer...

 

- Sois exigeant, mais pas trop. Que ce soit dans ta recherche comme dans tes attentes.

Sois exigeant avec tes critères les plus importants seulement et surtout pour ceux de ton cheval (propreté, sorties, surveillance, bonne alimentation...). Les propriétaires considérés trop compliqués, trop pointilleux ne sont jamais "gardés" longtemps dans une écurie ou simplement pas acceptés. Oui c'est difficile de trouver une pension idéale, mais de l'autre côté, c'est aussi difficile de trouver de bons pensionnaires.

On ne peut malheureusement pas tout avoir et avoir des attentes de recherches trop exigeantes risquent aussi de te décevoir.

 

Grâce à ce type de questions, il est maintenant plus facile de bien connaître ses attentes, exigences et priorités. Avec une liste des pensions intéressantes devant tes yeux, tu pourras, grâce aux résultats/réponses, biffer celles qui ne rentrent pas dans tes critères de recherche.

 

- Il peut être aussi utile de demander l'avis d'autres cavaliers propriétaires sur telle ou telle écurie mais le mieux est de se faire sa propre opinion en se rendant sur place pour étudier les lieux, discuter avec le gérant, poser les bonnes questions, se donner une idée de l'ambiance et bien réfléchir. Une pension peut convenir à une personne mais pas à une autre car chacune a différentes attentes, différents caractères, différents chevaux et objectifs. Ecoutez bien sûr l'avis des autres, il peut aider, mais gardez bien en tête que nous sommes tous différents, que vous n'avez pas forcément les mêmes attentes et ne croyez pas à 100% les "j'ai entendu que" sans preuve.

 

- Prends un petit carnet et consacre une page à chaque pension visitée. Dessine un tableau, notes-y les tarifs mensuels, la distance, l'essence, les points positifs, les points négatifs, tes remarques etc. Tu pourras ainsi avoir un récapitulatif de chaque écurie, calculer les frais et les ajouter aux autres frais (vétérinaire, ostéo, parage, matériel etc...). Ce carnet va te permettre de comparer les pensions entre elles mais également d'avoir un registre au cas où tu dois quitter une écurie et en trouver une autre.

 

- Si une pension vient d'ouvrir, qu'elle est trop discrète ou que tu n'as aucun retour à propos d'elle, vas-y à l'improviste. Ne préviens pas, rends-toi directement sur place pour voir l'état des lieux, les chevaux, les prés, les abris/boxes. Ca te permettra de voir l'écurie telle qu'elle est, tous les jours et donc sans que le gérant aie pu vite vite bien nettoyer, faire les boxes, changé la paille etc avant ton arrivée.


- Heureusement qu’on ne se lie pas à vie avec une pension, qu'on peut changer quand on veut mais c’est tout de même important de bien réfléchir, se poser les bonnes questions, être sûre de son choix, se rendre sur place plusieurs fois si possible (encore mieux en été ET en hiver) et de ne donc pas choisir sur un coup de tête pour “x” raison. Si on peut éviter de changer 3 ou 6 mois plus tard (sauf exception... voir point 9), c'est mieux et surtout pour son cheval! :-)


J'ai numéroté les questions par raison d'organisation et lisibilité, mais elles sont à prendre dans l'ordre que tu préfères.

J'ai certainement oublié pleins de points et de détails mais je pense que ces quelques réflexions et questions font partie des points les plus importants pour choisir une pension adaptée.

 

Anem

Écrire commentaire

Commentaires: 0